Parallax Background Image

12 Conseils pour négocier le prix d’une voiture usagée

Vous avez trouvé un véhicule qui pourrait être votre prochaine voiture et vous êtes prêt à parler au vendeur pour voir s’il peut diminuer le prix. Cela peut sembler une bataille difficile, mais si vous utilisez les conseils énumérés ci-dessous, la négociation du prix d’une voiture usagée sera beaucoup moins stressante que vous pouvez l’imaginer.

Comment négocier pour une voiture usagée

Négocier un prix plus bas pour une voiture usagée n’est pas aussi effrayant qu’il le semble. Avoir déjà une bonne idée en plus des recherches que vous avez effectuées constituent la moitié de la bataille. Si vous faites vos devoirs, planifiez les refus et gérez vos attentes, l’expérience sera bien plus douce. Le fait d’avoir un chiffre précis en tête au moment de négocier pourrait nuire à l’ensemble du processus. Au lieu de cela, établissez une fourchette de prix que vous cherchez à obtenir et basez cette fourchette sur les recherches que vous avez faites. Lorsque vous choisissez la fourchette, garder à l’esprit qu’il y a beaucoup de facteurs qui peuvent influencer le prix d’une voiture usagée, alors planifier ces éléments.

Combien pouvez-vous négocier pour une voiture usagée?

Il n’y a pas de montant déterminé que vous pouvez négocier sur une voiture usagée. Chaque véhicule usagé est différent d’une façon ou d’une autre, et le prix sera déterminé par ces différences. De nombreux facteurs peuvent influencer la transaction que vous négociez. Des éléments comme: quel est le prix de vente moyen de voitures similaires, l’entretien régulier a-t-il été suivi, la voiture a-t-elle besoin d’un nettoyage, y a-t-il des pneus d’hiver inclus? Ceux-ci peuvent sembler mineurs, mais ils pourraient devenir un facteur décisif majeur quand viendra le temps de déterminer le montant de rabais vous pouvez obtenir sur la voiture usagée que vous convoitez. Utilisez ces facteurs pour négocier le prix.

Conseils de négociation:

  1. Faites vos recherches. Il est important que vous obteniez une excellente voiture à un juste prix, et la première étape consiste à comprendre combien elle vaut. Commencez par découvrir le prix réel vendu des véhicules similaires dans votre région afin de pouvoir prendre une décision éclairée sur le véhicule qui vous intéresse. Découvrez ce que vaut la voiture en utilisant notre outil de Classement de la Valeur.
  2. Obtenez le rapport de CARFAX Canada. Obtenez le NIV du vendeur afin de commander un Rapport d’Historique de Véhicule de CARFAX Canada sur la voiture qui vous intéresse. Le rapport fournira des renseignements importants sur la voiture tels que l’historique des accidents, les droits de rétention en vigueur, la lecture d’odomètre et les dossiers de service. Il vous donnera également un aperçu de l’historique des immatriculations et des statuts du véhicule. Cette information importante peut être utilisée comme levier dans la phase de négociation.
  3. Tenez compte des autres facteurs. Il y a plusieurs autres éléments qui peuvent influencer le prix de vente d’une voiture comme la couleur, si on a fumé à l’intérieur, l’usure de son intérieur, le nombre de propriétaires précédents, une garantie prolongée, des produits après-vente, et des extras comme les pneus d’hiver ou le remplacement récent d’articles importants comme les freins. Utilisez ces facteurs comme des opportunités pour négocier le prix de la voiture usagée.
  4. Procédez à une inspection préachat de la voiture. Demandez à un mécanicien certifié indépendant de faire une inspection détaillée du véhicule. Apportez votre rapport de CARFAX Canada avec vous, car vous voudrez vérifier si les dommages antérieurs ont été réparés correctement.
  5. N’oubliez pas la taxe de vente. Si vous achetez le véhicule en privé, gardez à l’esprit que lorsque vous immatriculez votre véhicule, vous devrez payer la taxe de vente sur le prix que vous avez payé pour le véhicule. Vérifiez auprès de votre bureau provincial d’immatriculation pour savoir combien vous devrez payer.
  6. Ayez en tête votre prix de rupture. Avant de commencer le processus de négociation, déterminez le prix le plus élevé que vous êtes prêt à payer pour ce véhicule en particulier.
  7. Travaillez en équipe. Si vous devez faire une offre avec votre conjoint ou conjointe, assurez-vous d’être tous les deux sur la même longueur d’onde. Parlez de votre stratégie de négociation à l’avance et décidez ensemble de votre fourchette de prix idéale avant de déterminer votre prix maximum. Argumenter ou se questionner entre vous devant le vendeur ne vous aidera pas à obtenir un meilleur prix, remettez ces discussions pour plus tard.
  8. Posez les questions difficiles. Si le rapport de CARFAX Canada révèle que le véhicule a été endommagé, assurez-vous qu’il a été réparé correctement. Demandez si cet incident a touché le véhicule d’une autre façon. Il en va de même pour tous les problèmes découverts lors de l’inspection préachat, ainsi que pour tout dommage ou défaut visible – n’ayez pas peur de le signaler! Ces éléments pourraient influencer le prix du véhicule et vous donner plus de place pour la négociation.
  9. Contrôlez ce que vous dites et comment vous le dites. Il est important d’être confiant lorsque vous négociez un prix inférieur pour une voiture usagée, mais il y a un juste équilibre. Ne soyez pas insistant ou trop confiant, cela pourrait faire fuir le vendeur. D’un autre côté, ne semblez pas incertain lorsque vous parlez – votre prix négocié ne devrait pas sembler être une question. Vous pourriez vous sentir frustré de voir que la négociation ne se déroule pas comme vous l’espériez, mais ne le démontrez pas. Ne vous fâchez pas ou ne devenez pas incommodant, cela ne changera pas la tournure de la négociation en votre faveur.
  10. Faites preuve de respect. Ne faites pas une offre qui est bien en dessous du prix de vente du vendeur. Vous risquez de les insulter et ils ne voudront probablement plus négocier avec vous. Mettez-vous à leur place: si vous vendiez votre voiture usagée, voudriez-VOUS que quelqu’un vous fasse une offre qui est excessivement basse?
  11. Ne précipitez pas la décision. Si le vendeur fait une contre-offre et que vous voulez y réfléchir, c’est correct. Faites-le savoir au vendeur: l’achat d’une voiture est une décision importante et non une décision que vous voulez prendre à la hâte. Si le vendeur a d’autres acheteurs potentiels, sachez que vous pourriez perdre cette voiture si vous attendez.
  12. Soyez prêt à quitter. Il y a plusieurs options sur le marché quand il s’agit d’acheter une voiture usagée. Ne vous attachez pas trop au véhicule, surtout si vous et le vendeur ne pouvez pas arriver à une entente. Chaque fois qu’on entre dans un cadre de négociation, il faut être prêt à quitter, si on doit en arriver là.

Maintenant que vous êtes prêt à négocier comme un pro, découvrez tout le processus d’achat de voiture usagée avec le guide d’achat de voiture d’occasion de CARFAX Canada.