Parallax Background Image

Astuces pour vendre une voiture usagée en sécurité

Vous avez donc pesé les avantages et inconvénients d’échanger votre voiture usagée et vous avez décidé d’opter pour une vente de voiture usagée en privé. Ce type de vente pourrait vous permettre de potentiellement obtenir plus pour votre voiture, mais cela soulève certaines considérations de sécurité qui ne se posent pas lorsque vous l’échangez chez un concessionnaire.

Annoncer votre voiture usagée pour la vente

La majorité des gens qui magasinent pour une voiture usagée commenceront leurs recherches en ligne en faisant le tri au travers beaucoup de sites d’annonces avant de faire une courte liste des véhicules qui valent la peine d’être vus en personne. Rappelez-vous que vous n’êtes pas la seule personne qui pense à sa propre sécurité durant la vente, et une façon pour les acheteurs de rester en sécurité est de faire des essais routiers sur le moins de véhicules possible. Augmentez les chances de voir votre véhicule faire partie de la courte liste en incluant le plus d’information possible dans l’annonce. Il y a certains éléments qu’une personne qui magasine veut connaître sur une voiture usagée. Qu’est-il arrivé dans l’historique du véhicule? A-t-il été impliqué dans un accident? Quel est l’impact sur sa valeur? Quelle est la condition du véhicule? Combien de propriétaires a-t-il eu? A-t-il eu des entretiens réguliers? La majorité des sites d’annonces Canadiens de voitures usagées viennent avec la possibilité de joindre un Rapport d’Historique de Véhicule de CARFAX Canada afin de remplir ces vides d’information et encore plus. Rendez votre annonce compétitive et respectez le temps et les inquiétudes au niveau de la sécurité des acheteurs en incluant toute cette information dans votre annonce sans que ceux-ci ne vous le demandent.

Rencontre avec l’acheteur

Avant de rencontrer l’acheteur, faites quelques recherches sur qui ils sont et ce qu’ils font. Il n’y a pas de mal à leur demander de vous texter une photo de leur pièce d’identité avant l’essai routier et de faire à l’avance, quelques recherches en ligne sur leur passé. Posez-leur quelques questions sur ce qu’ils recherchent en matière de véhicule et faites confiance à votre instinct si vous ne le sentez pas bien. Essayez de communiquer avec eux par le biais de texto lorsque vous discutez des détails sur le véhicule et lorsque vous organisez la rencontre. Les courriels peuvent être anonymes, il est plus facile de retracer quelqu’un via un numéro de cellulaire si vous en avez besoin.

Maintenant c’est le temps de la rencontre, qui en fait est le moment du processus où vous devriez être le plus conscient de votre sécurité physique. Rencontrez toujours l’acheteur dans un endroit public en plein jour peu importe les circonstances. Il est de plus en plus courant que les acheteurs et les vendeurs se rencontrent sur le stationnement d’un poste de police ou de pompier afin de rendre le processus plus sécuritaire et plus public. Communiquez avec votre poste de police local afin de découvrir s’ils permettent/encouragent ceci, et si non, demandez s’ils recommandent des lieux de rencontre alternatifs.

Parlez avec l’acheteur avant la rencontre afin de discuter de la façon dont vous planifiez l’essai routier du véhicule. Devez-vous être avec lui dans le véhicule? Est-ce qu’ils voudront vous laisser une pièce d’identité comme garantie, les laisserez-vous conduire seuls durant l’essai routier. Ce sont toutes des décisions qui se prennent en collaboration avec l’acheteur.

Cela va probablement de soi mais si vous décidez d’être dans la voiture avec l'acheteur lors de l’essai routier, apportez votre cellulaire avec vous et assurez-vous qu’il est chargé. Utilisez votre cellulaire afin de permettre à quelqu’un de la maison de retracer votre position et demandez leurs de garder un œil de l’endroit et de l’heure où vous êtes. Assurez-vous qu’ils connaissent le moment du début de votre essai routier et du trajet que vous avez planifié. Cela peut changer légèrement dépendamment d'où l’acheteur veut aller, mais ne les laissez jamais vous convaincre de vous amenez loin du trajet et s’ils le font, restez en contact avec la maison afin de les aviser des changements proposés.

Vérifiez dans quel type de véhicule ils se présentent et textez une photo de la plaque d’immatriculation et des acheteurs proprement dits à une personne à la maison.

Finaliser la vente

Les lois et règlements concernant la finalisation d’une vente de voiture usagée en privé sont différentes dans chaque province, mais peu importe votre lieu de résidence, vous devrez rencontrer l’acheteur en personne à un moment donné. Faites usage de votre logique quant au type de paiement accepté et ne transférez jamais le titre de propriété sans une confirmation de paiement officielle.

Dans la majorité des cas, cela implique une rencontre avec l’acheteur dans un bureau du gouvernement afin de transférer le titre de propriété du véhicule. Si l'acheteur essaie de vous convaincre de vous rencontrer dans un stationnement et d’échanger de la documentation avant, ne le faites pas! Signez les documents dans les bureaux du gouvernement.

Voici une liste de lois et règlements pour finaliser une vente de voiture usagée en privé dans votre province.